Formations

Le doctorant a la responsabilité de se préoccuper précocement de son avenir professionnel, en consacrant le temps de réflexion et d’action nécessaire à la formalisation de ses compétences, de ses besoins de formations, et en prenant contact avec de futurs employeurs potentiels. L'école doctorale MathSTIC - Bretagne Océane propose plusieurs types de formations qui ont pour objectif d'approfondir la formation du doctorant et de le préparer à sa poursuite de carrière après la thèse. Les formations suivies par le doctorant pendant sa thèse sont prévues dans son Plan de Formation Individuelle (PFI).
Formations

Principes généraux concernant les formations

Tout doctorant de l'ED MathSTIC - Bretagne Océane doit suivre des formations complémentaires de 100 heures minimum, dont au moins 40 heures de formations scientifiques (ou disciplinaires), et au moins 40 heures de formations transversales.

En accord avec le directeur de thèse, ce volume horaire et l'équilibre entre formations transversales et formations scientifiques seront modulés en fonction des spécificités de la thèse et du projet du doctorant. Tout doctorant doit également suivre une formation à l'éthique de la recherche et à l'intégrité scientifique.
 
ATTENTION !!! L'autorisation de soutenance est subordonnée à la réalisation effective du volume horaire de formation ainsi déterminé et à la preuve (via une attestation) de suivi d'une formation à l'éthique de la recherche et à l'intégrité scientifique.
 
Pendant la période de la crise sanitaire, la limite maximum initiale des 30 heures de formations en ligne (type MOOC) est levée jusqu'à nouvel ordre.

Plan de Formation Individuelle (PFI)

Le doctorant doit élaborer avec sa direction de thèse un PFI dans les trois mois qui suivent le début du doctorat. Ce plan a pour but de faire réfléchir le doctorant sur ses besoins en formation, d’en échanger avec sa direction de thèse, et d’échelonner ces besoins de formation en tenant compte notamment du calendrier de ses travaux de recherche.

La définition du PFI doit répondre aux différentes orientations et compétences utiles à son projet professionnel, qui doit par conséquent être esquissé dans cette perspective ; celui-ci peut toutefois évoluer durant le doctorat. Cet exercice doit dès lors conduire le doctorant à évaluer ses propres compétences afin de dégager celles pour lesquelles il estime avoir besoin de formations pour les renforcer ou les développer.

La typologie des formations à inscrire au PFI et son volume horaire total dépendent du cursus du doctorant et de ses expériences antérieures, au regard des exigences de son projet de recherche (connaissances, techniques, méthodes, outils à maîtriser) et de la nature de son projet professionnel (métier, secteur d’activité, types d’organisations visés).

Le volume horaire minimum pour les actions de formation inscrites au PFI doit être de 100 h à la fin du doctorat, dont au moins 40 heures de formations transversales et au moins 40 heures de formations disciplinaires. 

Des dérogations pourront toutefois être accordées dans certains cas par l’ED, en fonction des spécificités de la thèse préparée et du projet du doctorant.

  • Dans le cas d’une thèse en cotutelle, le doctorant pourra demander à voir son volume horaire réduit au prorata du temps de séjour en France.
  • Au cours d’une thèse CIFRE (ou équivalente), seules des formations scientifiques d’au moins 40 heures seront demandées.
  • Un doctorant exerçant ou ayant exercé une activité salariée d'ingénieur, d’enseignant non-vacataire du secondaire ou une activité salariée ou libérale d’un niveau de qualification équivalente à celles-ci pourra être partiellement ou totalement dispensé des formations complémentaires.

Le PFI est élaboré par le doctorant et discuté avec sa direction de thèse qui peut l’orienter et le conseiller. Il contient la liste des actions de formation que le doctorant souhaite suivre au cours de son doctorant.

  • Ces actions de formation sont à choisir en premier lieu parmi l’offre de formation organisée par l’école doctorale et le Collège Doctoral de Bretagne (CDB), mais peuvent également être choisies au sein d’offres de formation proposées par d’autres structures (employeur du doctorant, partenaires du projet doctoral, autres organismes de formation …).
  • Le PFI peut contenir des actions qui, sans être de la formation au sens strict, participent à la préparation de la poursuite de carrière du doctorant : salons professionnels, présentations d’entreprises/organismes, tables rondes avec des docteurs, etc.
  • Une formation à l’éthique de la recherche et à l’intégrité scientifique est obligatoirement incluse dans le PFI de chaque doctorant.

Le PFI est révisable chaque année, afin de s’adapter aux évolutions éventuelles du projet de recherche et du projet professionnel du doctorant. Ces révisions sont à présenter lors des réunions annuelles du CSI, qui apprécie l’adéquation du PFI avec le profil du doctorant, son projet professionnel et son projet de recherche et formule d’éventuelles recommandations.

Un relevé des formations suivies, établi par le doctorant et validé par l’école doctorale, est intégré au portfolio prévu par la réglementation nationale. Il peut être demandé par l’établissement d’inscription pour l’obtention de l’autorisation de soutenance de thèse.